Prêt à taux zéro

En 2016, un PTZ plus accessible

En 2016, le Prêt à Taux Zéro évolue. Avec des conditions d’accès assouplies, il s’ouvre à un plus grand nombre de personnes.

Le PTZ (Prêt à Taux Zéro) est un prêt sans intérêt accordé sous conditions de ressources à tout emprunteur qui souhaite acquérir une résidence principale. Le PTZ est un prêt dit complémentaire : il finance une partie de l’achat et complète un ou plusieurs prêts contractés auprès d’un établissement bancaire. Le montant et la durée du PTZ dépendent des revenus et de la taille des ménages. Pour se voir accorder ce prêt, l’emprunteur doit occuper le logement au moins 8 mois par an et pendant une durée minimale de 6 ans. Enfin, il ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années. Le mot d’ordre du PTZ en 2016 est l’ouverture au plus grand nombre. Les conditions d’accès ont ainsi été assouplies :

  • Les plafonds de revenus relevés : ces plafonds, qui conditionnent l’obtention du PTZ, varient selon les zones géographiques. Ainsi, à titre d’exemple, Lyon est situé en Zone A tandis que des villes comme Bron, Vaulx en Velin et Vénissieux sont en zone B1.
    Le PTZ+ est distribué sous conditions de ressources (voir revenu fiscal de référence N-2), selon le nombre d’occupants et la zone d’implantation du logement . Le plafond de ressources à compter du 1er janvier 2016 est le suivant :
Nb pers Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C
1 37 000 € 30 000 € 27 000 € 24 000 €
2 51 800 € 42 000 € 37 800 € 33 600 €
3 62 900 € 51 000 € 45 900 € 40 800 €
4 74 000 € 60 000 € 54 000 € 48 000 €
5 85 100 € 69 000 € 62 100 € 55 200 €
6 96 200 € 78 000 € 70 200 € 62 400 €
7 107 300 € 87 000 € 78 300 € 69 600 €
8 et + 118 400 € 96 000 € 86 400 € 76 800 €
  • La part de financement élargi : en 2016 le PTZ permet de financer jusqu’à 40% d’un logement neuf dans les plafonds ci-dessous.
    Montant maximum du PTZ selon la zone d’implantation du bien et le nombre d’occupants
Nb pers Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C
1 60 000 € 54 000 € 44 000 € 40 000 €
2 84 000 € 75 600 € 61 100 € 56 000 €
3 102 000 € 92 000 € 74 800 € 68 000 €
4 120 000 € 108 000 € 88 000 € 80 000 €
5 138 000 € 124 400 € 101 200 € 92 000 €
  • Le différé de remboursement ouvert à tous les bénéficiaires : destinés à réduire les mensualités, les remboursements peuvent être différés de 5, 10 voire 15 ans selon les revenus et la composition du ménage.
  • Le délai de mise en location réduit : les ménages peuvent désormais mettre leur bien en location au terme d’un délai de 6 ans. Une vraie avancée puisqu’avant, il fallait attendre la fin du remboursement.

Le PTZ, c’est peut-être l’occasion idéale de devenir propriétaire. N’hésitez pas à découvrir nos réalisations en cliquant sur le lien suivant.